Communiqué de la direction générale de la BCDC

Kinshasa, le12/09/2019

Concerne : 5 septembre 2019, Moody’s, l’une des trois principales agences de notation au monde, a attribué à Ia Banque Commerciale Du Congo
(BCDC en sigle), la note « Caa 2 » sur les dépôts à Iong terme, avec un horizon « stable ». Cette notation s’accompagne d’un commentaire explicatif succinct.
Selon Ia grille de notation de Moody’s, les notes Caa1 et Caa2 correspondent toutes deux à un environnement spéculatif.
Cette notation est le résultat d’;un processus d’analyse très détaillée qui a porté sur les états financiers audités de la BCDC de 2015 à 2018.
EIIe a été communiquée à la direction de la banque le 3 juillet 2019. Soucieuse d’assurer la diffusion d’une information la plus exhaustive possible, et conformément à la recommandation de Moody’s, la BCDC a souhaité attendre, avant toute publication, que ses comptes audités au 30 juin 2019 soient disponibles. En effet, il aurait été possible, en cas de mauvais résultats, que ceux-ci impactent négativement la note attribuée le 3 juillet 2019.
Moody’s a publié le 5 septembre 2019 sur son site web les notes attribuées à la Banque Commerciale Du Congo, à savoir : Caa2 sur les dépôts à long terme avec un horizon jugé stable et Caa1 sur Ie risque de contrepartie à long terme.
Il faut rappeler ici que dans le système international de notation, il n’est pas possible pour une institution, quelle qu’elle soit, de surpasser la note attribuée au pays dans lequel celle-ci a sa résidence et sa principale activité.

La République Démocratique du Congo a récemment vu sa note souveraine dégradée de B3 négatif à Caa1 stable. Il en résulte qu’aucune banque
congolaise ne peut se voir attribuer une notation supérieure à celle attribuée au pays.
Cette contrainte est clairement expliquée dans Ia note de Moody’s qui précise que, bien que Ia Banque Commerciale Du Congo bénéficie d’une position prédominante dans le secteur des grandes entreprises, d’une importante base de dépôts stables et d’une excellente liquidité, eIle opère néanmoins dans l’environnement difficile qu’est celui de Ia République Démocratique du Congo.
En dépit de ce «  risque pays », Moody’s a réitéré son appréciation positive de la BCDC, en publiant le 6 septembre 2019, sa « credit opinion » qui reprend, de manière plus étayée, graphiques à l’appui, les éléments justifiant les notations publiées le 5 septembre 2019.
Enfin, ce 11 septembre 2019, et faisant suite à la très récente annonce par EQUITY GROUP HOLDING de son intention d’acquérir une majorité de contrôle de la BCDC, Moody’s a publié un «  issuer comment » estimant que
cette potentielle acquisition serait mutuellement bénéfique tant pour la Banque Commerciale Du Congo que pour Equity Group Holding.
Comme elle le fait chaque année, la direction générale de la Banque Commerciale Du Congo organisera dans le courant du mois d’octobre 2019,
à I’intention de ses clients, des séances d’information sur ses résultats 2018 et sur les perspectives en ce qui concerne I’année 2019.

Yves CUYPERS
Directeur général
Président du comité de direction
de la Banque Commerciale Du Congo